Mincir Vite et Bien Hôtel des Mimosas à Pont-Aven

Carte

Bordeaux

Aquitaine
Gironde
Villes
  Grandes Villes  Grandes Villes
  Villes Moyennes  Villes Moyennes
  Petites Villes et Villages  Petites Villes et Villages
Navigation
  Écluses  Écluses
  Ports  Ports
  Ouvrages  Ouvrages
  Points d'eau  Points d'eau
Pratique
  Où dormir  Où dormir
  Campings  Campings
  Où manger  Où manger
  Service Vélo  Service Vélo
Les anciens bords de Garonne à Bordeaux

Capitale de l'Aquitaine, Bordeaux, ancrée sur la Garonne offre plus de 2000 ans d'Histoire.

Carrefour du négoce, de l'industrie et du commerce, elle possède un patrimoine architectural exceptionnel, en particulier du XVIIIème siècle.
Ce sont au total plus de 50 monuments historiques à visiter, sans oublier Le Colbert, cuirassier et Marinexpo, géré par l'association "Autre Regard", ancien pétrolier du Canal, "le corsaire" qui permettent de voyager au travers de l'histoire maritime.

Appelé le port de la Lune, de par sa forme en demi-cercle de Bacalan au Pont de Pierre, de son vrai nom Pont Napoléon. fût par le passé la seule porte du Grand sud de la France pour l'exportation vers les pays nordiques, les côtes occidentales africaines et les îles, la Réunion, la Guadeloupe, la Martinique, etc. ainsi que le trafic des marchandises vers Paris, la Capitale. Outre les marchandises, ce port était aussi jusqu'en 1938, le point de partance des forçats vers la Guyanne. Le dernier voyage fut celui de "l'île de Ré", vieux rafiot, en été 39 A cette époque deux bateaux à passagers faisaient régulièrement le transport des passagers vers l'Afrique du Nord.

 

En 1945, lorsque les allemands évacuaient le Port de Bordeaux, ils firent couler 13 bateaux, afin de boucher le port. Bordeaux ainsi coupé, n'avait aucun ravitaillement direct à part celui venu par les camions venant de pauillac. Le premier marinier a être passer au travers de cette muraille entre les bateaux coulés, parsemés de mines, fut Monsieur René Frayssines sur le "Bordelais". De nombreux scaphandriers à l'époque, ont payé de leur vie pour découper cet amas gigantesque de tôle et de fer et libérer le port. La Gironde et Bordeaux en a vu des bateaux et en vécu des aventures. Comme celle du "Visconsin" qui chargeait de rhum et posé malencontreusement sur un banc de sable par le travers, dans un bruit de tempête s'est ouvert en deux en 1949. Toute la population alentours très intéressée, sur les yoles plein de courage allaient pêcher les barriques à la barbe des douaniers.

Depuis les années 80, le trafic de marchandises a entièrement été déplacé vers Bassens.
Aujourd'hui, le Port Autonome de Bordeaux est composé de 6 sites et l'ensemble se place en 6ème position sur les 8 Ports Autonomes de France avec un trafic de 9 millions de Tonnes de marchandises par an.

Dès 1990, sur l'initiative de la Chambre de Commerce de Bordeaux, le programme "Escale de croisière" apporte aujourd'hui une nouvelle activité : Ce sont plus de 30 grands paquebots de croisière et quelques 20 000 passagers qui font escale dans cette unité du port autonome de Bordeaux pour visiter la ville.

La renommée de ses vins et de sa gastronomie est reconnue dans le monde entier : Des Graves, au Médoc, du Sauternes au Saint-Emilion, ils savent superbement bien accompagner les spécialités telles que les pibales ou cibelles, les lamproies, l'alose, les tricandailles, les merveilles et le cannelé...

Pratique

http://www.bordeaux.fr
Halte la plus proche : Castets (45.9 km)

Où manger

Où dormir

Les alentours

Les écluses à proximité